Skip to main content

Les Gens de Sillery

Au printemps 1896, une effervescence peu commune emplit la demeure historique de la famille Auberive. Dans les grands appartements on écrit des lettres et on choisit ses meilleurs atours, dans les communs on astique l’argenterie et on essaie tant bien que mal de répondre aux exigences pressantes des maîtres.

La noble famille champenoise reçoit en effet les Ménétrier, citadins et grands bourgeois, afin de sceller les fiançailles d’Auguste et Clémentine.

A la veille de l’annonce officielle qui doit unir le destin de ces deux familles que la politique a récemment opposées, il convient de finaliser les contrat et préparer dignement la célébration.

Maîtres comme domestiques, nobles comme bourgeois, tous ont donc fort à faire et à vivre durant les dernières heures précédant cet heureux évènement, qui ne peut qu’affecter la vie de chacun.


Ce jeu est écrit pour 30 joueurs répartis en 2 groupes: 15 sont des domestiques, 15 sont des “maîtres”, à savoir des nobles, des bourgeois ou des notables.

Le gn dure du vendredi 18h au dimanche 17h. Le jeu en lui-même dure du samedi 7h au réveil au dimanche 13h.
Il se déroule dans un manoir, demeure en jeu de la famille du comte d’Auberive. Tous les couchages sont en durs.

L’équipe des organisateurs est composée de: Arnaud D., Emmanuelle D., Hervé R., Lilian T., Sylvain R.

Ce gn se déroule au printemps 1896 en région Champagne.

Ce cadre historique est central mais ce n’est pas de la reconstitution. C’est un gn, une histoire avec sa liberté d’improvisation. Notre volonté est de représenter cette époque de manière réaliste, sans cliché ni raccourci et à partir de là, laisser les joueurs créer des vies et leurs histoires.

Nous avons une volonté de traiter des thématiques politiques et sociales, ainsi que les opinions et les moeurs de l’époque. Nous voulons mettre en scènes des tâches quotidiennes. Les différences et tensions entre classes sociales et ce qu’elles imposent ont été des enjeux essentiels dans notre écriture. Les domestiques sont donc traités comme ils l’étaient à l’époque et les maîtres n’auront que peu de marge d’expression et de mouvement.

Il y a plusieurs ateliers avant jeu pour faire entrer les joueurs et leurs personnages dans l’ambiance. Ces ateliers se déroulant la veille, le vendredi soir. Par exemple : Atelier de relations sociales, familiales, d’acclimatation aux relations entre maîtres et domestique, et d’appropriation de l’histoire partagée.

Le jeu est rythmé par des horaires, des éléments de la journée qui sont traditionnels. Chacun est assujetti à une chronologie quotidienne rigide, avec ses scènes et ses rituels.

Ce jeu se veut sans intrigue supérieure aux autres, il est proposé aux joueurs de découvrir une tranche de vie. Entre vie quotidienne et situations romanesques, le but est de jouer son personnage de manière réaliste (le monde ne s’arrête pas à la fin du jeu) sachant que comme tout être humain, il peut tout à fait décider de renoncer ou de remettre à plus tard un problème!

Le back est un élément de jeu à part entière et vous sera envoyé par la poste, il sera nécessaire au bon déroulement du jeu.

Nous avons écrit ce jeu et ses documents tantôt à la première personne, tantôt dans un style proche de l’époque car ce temps de lecture et de travail est à nos yeux la première étape de l’immersion dans l’esprit d’un personnage et son époque. Toutes les informations sont donc disséminées dans les documents qui nécessitent donc une attention particulière dans leur lecture et préparation.

Il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances sur l’époque, mais l’ensemble des documents que nous fournirons permettront d’incarner son personnage et de trouver tous les sujets de conversation possibles.

Le costume n’est pas un point crucial. On ne demande pas de la reconstitution historique pour autant. Certains personnages devront prévoir parfois plusieurs costumes mais on ne sera pas trop pointilleux sur la période exacte. Le jeu commençant au réveil, des sous-vêtements et pyjamas sont à prévoir.

Nous pensons que pour que ce jeu vous plaise, il faut apprécier 3 aspects fondamentaux: aimer les histoires et sentiments plus que les intrigues ; aimer travailler son back et ses documents historiques longuement pour en extraire son jeu ; aimer jouer avec des contraintes et tensions humaines ou physiques fortes. Nous le disons clairement afin d’éviter tout quiproquo et déception de votre part comme de la notre.

Contactez nous