Skip to main content

Draconique Parc

Le Groenland est un de ces endroits au monde où rien ne saurait attirer quelqu’un, et encore moins lui donner envie de s’y installer. Battue par des vents violents, la région est dotée d’un climat des plus inhospitaliers, et est surtout plongée dans une complète obscurité durant une bonne moitié de l’année. Cette lumière qui traverse une des fenêtres à double vitrage est celle de Frank Hammond, le célèbre magnat des affaires. Ce complexe hors du commun, c’est lui qui l’a fait bâtir, pour abriter sa fondation. C’est lui également qui finance les travaux des scientifiques présents, tous plus secrets les uns que les autres. Bien des bruits ont courus quant à ce qu’il se tramait dans cette base polaire. Il y a quelques jours, un Hammond réjoui a annoncé au monde avoir trouvé le seul exemplaire connu, et biologiquement utilisable, d’un oeuf de Draco nobilis, à savoir de Dragon. Qui plus est, il comptait bien puiser dans les gênes de la créature, et cloner celle-ci, afin de créer une sorte de zoo révolutionnaire, Draconik Park. Naturellement, la communauté scientifique se déchaîna. On parla de folie, de moquerie, de stupidité. On le traita d’imbécile, et personne ne voulut lui accorder de crédit. Quelques sceptiques, néanmoins, emprunts du souci que le milliardaire excentrique n’ait trouvé un œuf de dinosaure, firent pression pour pouvoir voir l’œuf, et se faire une opinion. Hammond ne se fit pas priver…

 

Cette murder a été rganisée lors des Croisades du Nord en 2015. Ce fut l’occasion d’introduire un maximum d’effet de décors et de sons. Une belle expérience pour un format court.

 

Pour combien ?

Pour 19 joueurs.

Organisation: 3 personnes.

Draconique Parc a été écrite par Tristan Piguet.